MetalManiaX

Bière, Gags et Gros Son.

09 juin 2015

Projection du film wacken 3D

Vendredi 5 juin,
j'ai assisté à la projection du film wacken 3D, gros reportage sur l’édition 2013

 

Le film était projeté dans une vingtaine de ville en même temps. Pour paris, la projection avait lieu à la Géode de la Villette. La combinaison de la 3D et de l’écran très incurvé rendait des plans assez étrange comme pour les manches de guitare en arc en cercle.

 

Le film suit autant des musiciens confirmés que des jeunes groupes du concours "Metal Battle" venus de Chine, Roumanie, Uruguay, ... ainsi que des festivaliers. Ils donnent tous leur impressions, comment ils vivent et ce qu'ils pensent du festival. Le tout entrecoupés des morceaux live et de passages sur le comportement de 80 000 metalleux.

18 cameras 3D stéréoscopiques ont été mises à contribution. Elles permettent des plans intéressants ou étonnants. On se retrouve au milieu de l'action que ce soit sur scène, au milieu de la foule ou des travellings verticaux partant du sol et qui s’élèvent au-dessus des tentes.

 

J'ai déjà fait quatre wacken, et cela retranscrit pas mal ce que je pourrais en raconter comme l'effet de la foule, les syndromes de post combattant confronté à la boue du wetnam, … Bien évidement, il manque encore pas mal de chose, comme les animations de nuit, le "village" médiéval, ou d'autres interviews comme les bénévoles, les organisateurs, les locaux qu'on ne voit pas énormément. Mais il faudrait faire un reportage de 3 ou 4 heures dans ce cas.

Tout le monde trouvera un intérêt à la vision de ce film/reportage. Que l'on cherche des interviews de monstres sacrés, des morceaux live ou reportages sur les metalleux en festival. On y retrouve l'ambiance vacance et grand n'importe quoi que j'ai vu sur un peu tous les festivals ou j'ai posé ma tente.

Ça me donne même une furieuse envie de repartir en fest !!

Posté par fef_r à 16:36 - Chroniques CD, Film, DVD, Concert - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 août 2012

La reprise improbable du vendredi : final countdown par blaas of glory

 Maintenant qu'on est presque de retour (faut encore que je me remette de mon mois d'aout de fest), c'est aussi le retour des reprises du vendredi. Pour commencer, blaas of glory, un groupe que j'ai vu au wacken pendant le wetnam. 

Pourquoi le wetnam ?

Ben, cette année le wacken c'était l'enfer mon colonel !,
j'en ai encore des syndromes post-traumatique du combattant

quelques photos pour ceux qui n'y étaient pas !

 

Posté par fef_r à 10:40 - Les reprises improbables - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 août 2011

circle pit au wacken

je l'avais pas vu mais j'en avais entendu parler

aller au wacken 300€
être au bon endroit au bon moment, ça n'a pas de prix

dommage que le son de la vidéo soit pourrave

Posté par fef_r à 13:42 - Divers - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 août 2010

Tony a essayé pour vous... le vibro Wacken!

On trouve de tout au Wacken, je n'ai jamais vu autant de merch possible et inimaginable.

Ça commence par les traditionnels tee shirt, sweet, bermuda jusqu'au kilt, ... en passant par le matériel de camping toujours pratique quand on a oublié quelque chose.

Mais ils ont aussi tout un tas de truc un peu bizarre, et depuis deux ans, le grand gagnant du merch improbable reste pour moi le vibro Wacken !!

Posté par fef_r à 13:09 - Tony a essayé pour vous - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 août 2010

Retour de Wacken

Bon je plaide coupabe, c'était juste pour dessiner une saucisse géante...

Posté par SLOthello à 11:49 - Strip - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 août 2010

Vachen open air

Saviez-vous que Wacken, en dehors du festival, est un petit village (1840 habitants d'après le wikipedia allemand), peuplé principalement de vaches?

Même si on ne les voit pas de tout le festival, les vaches sont un élément important de la vie quotidienne du wackenois (pas sur de moi sur ce coup là). En se promenant dans le village, on les sent présentes principalement par l'odeur dans certains champs.

Il existe un reportage télé repris sur youtube qui montre la vie à wacken pendant et hors le festival

Et il ne faut pas oublier que le symbole du fest est un crane de vache

FeF

 

Et sinon, sachez que les strips sont de retour! Hell Yeah!

SLO

Posté par SLOthello à 10:19 - Strip - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 août 2010

album photo wacken

Après le sonisphere, voici aujourd'hui des photos prisent pendant le wacken

Pendant une bonne partie du voyage, la grande question a été mais quelle est la couleur du bus ?. J'hésite encore entre fuchsia et prune.

Pour bien voir les scènes, certains montent même sur les chiottes. Les chiottes sur le fest sont assez impressionnantes, on est très loin des chiottes chimique que l'on voit généralement en festival. Bon au camping, ce sont quand même les chiottes chimiques traditionnelles qui font se poser la grande question, comment ça va être à l'intérieur ?

même pas peur, si c'est après les fest de l'été

photos faites depuis le premier étage du bar Jagermeifter qui donne une belle vue d'ensemble sur le fest.

et quand même une photo de concert

Au retour je suis tombé sur un sandwich Pute dans une station service et un manège K2000. Je savais que les allemands sont fans de David Hasselhoff mais à ce point !!

Posté par fef_r à 14:59 - Divers - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

07 août 2010

samedi au wacken

Le froid, les coups de soleil, les 5 jour de fest en une semaine, les nombreux litres de bière et les centaines de kilomètres ont été plus fort que moi, il a fallu que je bouge pour ne pas m'endormir sur place. La soirée a été plus courte que prévue. Et la bizarrement, j'ai du mal à bouger de ma tente, l'effort le plus violent que j'arrive à faire et de sortir suffisamment pour fumer ma clope.

Les concerts ont commencés, je les entend vachement bien du camping, ma tente se transforme en sauna et je commence à avoir envie de pisser. Il va vraiment falloir que je me bouge ... ou pas !

J'écoute vaguement Caliban et Unleashed. Pas que soit mauvais, je mettrais bien un ou deux titres dans mes playlist, mais le mode larve de ce matin continue et m'a fait chercher une place à l'ombre qui vaut cher vu comment le soleil tape.

Sur les écrans geant, on voit apparaître des conseils et des recommandations surprenante (attention au pickpocket pendant les crownsurfing) et no circle pit please (pas vraiment suivi par les metalleux de la fosse)

vu le design des premiers corpse paint qui apparaissent dans le public, les fans d'immortal sont arrivés.

Rhaaaaa le pied, j'ai reussi a m 'ncruster au premier étage du bar jägermeifter d'où j'ai une vue impeccable sur la scène ou joue Overkill. Là aussi, c'est du bonheur un mélange thrash,speed, heavy comme j'aime qui fait gigoter la tête et taper du pied. Faut que je remette la main sur mes cd en rentrant.

En rentrant au camping pour préparer mes affaires car le bus part après le dernier concert, je passe devant la scène ou joue Delain et comme pour le hellfest et sonisphere, je reste mes deux trois chansons avant de galérer à replier ma quetchua.

De retour sur le fest, je rentre dans le stand nuclear blast et je réussi à trouver le nouveau catalogue de la redoute metalleux qui possède encore sa tonne de produits très étonnant.

C'est de nouveau un enchainement de son oldies W.A.S.P suivi de Stratovarius, ce qui n'est pas pour me deplaire en fait. J'en ai même oublier d'aller faire un tour pour voir Cannibal Corpse qui jouait au même moment.

Maintenant Edguy, on m'en avait déjà beaucoup parlé, mais je n'avais jamais pris le temps d'écouter. Il va falloir que je m'en occupe sérieusement en rentrant.

J'ai le choix entre Immortal et Candelmass, je choisis le deuxieme en premier. Musique lourde et assez lente, voix assez aigu et chanteur qui tient bien la note. J'aime bien les deux pris séparément mais je ne sais pas, j'accroche pas vraiment aux deux ensemble. Je bascule sur la fin d'Immortal. C'est pas vraiment mon truc, mais le peu que j'en ai vu, j'ai trouvé ça sympa à regarder.

Soulfly, énergie brute et primitive, ca se voit aussi avec la fosse qui n'arrête pas de jumper comme une malade. Le groupe risque de se faire engueuller bakstage. C'est pas bien de demander des circle pit à la fosse qui s'empresse de reponde de suite, alors que les orga n'arrêtent pas de passer des message no circle pit depuis le debut de l'après midi. Et ça fait bien rire tout le monde, là ou je suis.

Ayant déjà vu Fear Factory, je vais directement sur Tiamat, dont j'avais de bons souvenirs par rapport a ce que j'avais déjà entendu. C'est bien space mais excellent. Bon j'en mettrait pas tout les jours quand même, mais la ca passe bien à part que quelques gouttes commencent a tomber.

De toute facon il me reste plus qu'UDO avant d'aller dormir dans le bus.

UDO j'en retiendrais pas grand chose vu que j'étais au camping sous la pluie à tenir une lampe pour éclairer ceux qui repliaient leur affaires au dernier moment.

L'attente du bus a été assez laborieuse, vu qu'on a attendu une heure sous la pluie qu'il arrive. On est parti a 4h du mat au lieu de 3h. Comme à l'aller, la nuit a été une succession de courts sommeil et de changement de position. Je sens que je vais kiffé mes chiottes, ma douche et mon canapé en rentrant !

Posté par fef_r à 10:18 - Chroniques CD, Film, DVD, Concert - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

06 août 2010

vendredi au wacken

Alors pour retrouver sa tente, c'est mieux de prendre la bonne sortie du fest, et vu mon sens de l'orientation proche du 0 absolu, cela a été un grand et long moment de solitude avant que j'arrive à me coucher.

Avec une bonne nuit de sommeil et un réveil en mode glandage, je devrais pouvoir faire un tour au activité de nuit du fest ou profiter de l'ambiance un peu dingue du camping.

Les premier concert amorphis, orphaned land, ill nino se passe tranquillement alors que je papote avec des potes que je croise à des endroits stratégiques comme les différents bars ou endroit ou on peux manger assis.

Je décide d'aller faire un tour en ville pour tirer de la thune et sur le chemin je tombe sur quelqu'un qui doit être de la famille de Christine Boutin il brandit des pancartes avec Jesus et alles sünde (tout péché) et porte un tee shirt ou il a marqué Ohne jesus bist du verloren ( Sans Jésus, vous êtes perdu ) soutenu par quelques metalleux.


Après un tour par le metal market pour trouver encore des tas de trucs inutiles, retour sur les mainstage. Bosshoss un groupe qui joue une espèce de country rock assez péchu qui a l'air de plaire a autochtone qui se trémousse pas mal en plein soleil. Ça surprend quand on est pas prévenu.

Je suis content je pense que j'aurais réussi à supporter Endstille bien que ce soit vraiment pas mon style de musique si je n'avais pas troquer ma place à l'ombre d'un bar au fond de la tente wet stage ou passe Evile. Je n'avais pas encore mis les pied dans cette tente cette année. Mes oreille se souvienne encore de l'année dernière.la fumée que l'on voit au fond est la poussière dégagée devant la scène.

Cette année, dans le metal bag offert à l'arrivé, où on trouve un tas de pubs et de conneries, il y avait aussi une paire de bouchon. Normalement ils me servent à dormir au camping, mais pour une fois, ils reprennent leur fonction première
Evile est le premier concert que je trouve sympa de la journée. Pourvu que ca dure !

A la sortie d'Evile, je rencontre enfin françois et son fils lecteurs de metal maniax, s'ensuit une longue discution de fest, groupes, du metal en general et de nombreux autres points commun autours de bières et de cigarettes (faut arreter les cigarettes locales par contre) pendant le set de Kamelot et Arch Enemy. On se sépare presque a la fin Arch Enemy (de toute façon, on se revoit à paris et bon Maiden en Italie). J'ai suffisamment de temps pour constater qu'Arch Enemy gagne par KO face à Tarja ex Nightwish.

Et la je m'installe vautré dans l'herbe pour matter le concert de Grave Digger. Groupe allemand qui fait un metal sympa mais qui m'a pas marqué plus que ca. Par contre, ça se voit qu'ils ont de nombreux fans ici, vu le nombre de personne qui reprennent en coeur les paroles.

A la fin du set, nouveau match, Slayer contre 1349. Je laisse une chance à l'outsider mais me rabat assez rapidement sur la valeur sure.

Posté par fef_r à 10:16 - Chroniques CD, Film, DVD, Concert - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

05 août 2010

jeudi au wacken

Départ de Paris à 14h et arrivée à Wacken vers 6h du mat après encore une nuit en bus à essayer de trouver une position pour dormir. Notre première mission a été de trouver notre emplacement au camping, une fois le pass 3 jours récupéré. Les tentes sont montées et vers 7h30 et les premières bières s'ouvrent sur le fest alors que je suis vautré sur mon matelas dans ma tente.

Vers 10h, la transumance des metalleux commencent sur le site, les premiers spots d'ouverts sont le marché médiéval, le merchandising officiel et les bars. Ils servent des choppes jusqu'à 1l d'une bière blonde qui semble légère.

Ma première rencontre ferait plaisir à houblon, un ou une petit mulot (souris ou autre bestiole dans le style) mange son brin d'herbe à coté de moi pendant que je bois ma bière assis sur un tronc d'arbre qui sert de banc.

Le taux de metalleuse sexy est plus important qu'en Angleterre mais les bottes en caoutchouc casse pas mal le look.

Petite dédicace à nico un des belges du sonisphere. Je pense que tu aurais kiffé la reconstitution et combats médiévaux qu'il vient d'avoir lieu au village même si j'ai rien compris aux explications qui étaient en allemand. Ça fait bizarre de voir des gens se marrer alors que j'ai rien compris.


Après un long tour au merch, pour aller chercher/voir les tee shirt et autres objets à ramener (non, même si je l'ai vu, je n'ai pas ramené le vibro Wacken !). Retour à la tente pour poser mes achats, papotage autours d'une bière et retour sur le fest.

Comme les scènes principales n'étaient toujours pas ouvertes, direction une tente annexe ou des spectacles hautement intellectuels m'attendais. Catch et ensuite concours de tee shirt mouillé. Le catch est aussi con et drôle qu'à la télé ! Au Wacken tous les catcheurs rentrent sur le ring accompagné par du metal (Megadeth, Finntroll, Motorhead, ...).

Pour le tee shirt mouillé, 4 nanas sont montées sur scène pour se faire arroser. Étonnamment, le public à plus de 98% masculin a fait gagner celle qui a montré ses nibards (oui j'ai pris des photos de documentation). Je les mettrais en ligne à mon retour.

Maintenant direction les scènes centrales qui sont enfin ouverte pour un premier groupe qui fait reprise de gros standards heavy avant les concerts du soir, Alice Cooper (putain 3 fois) Motley Crüe (2 fois) et Maiden (2 fois aussi en une semaine).

Avant les concerts a lieu une remise de prix du meilleur album, meilleur groupe, meilleur live, meilleur machin chose, ... mais j'ai pas vraiment retenu qu a gagné quoi.

Le concert d'Alice Cooper  commence. C'est encore le même show,  school out, mister nice guy, i'm eighteen, ... Je me pose dans l'herbe avec mon jaggermeister-redbull et j'attends que ca se finisse. Pas que ce soit pas bien, mais 3 fois en 1 mois et demi, je suis plus aussi motivé que pour la première fois. Ah si il y a quand même une différence, le show d'alice est de jour pour la première fois.

Maintenant c'est confirmé Motley Crüe a le pouvoir d'aller me faire voir ce qui se passe ailleurs et de revenir pour la fin du set. Là, le problème c'est que les écrans géant étaient pétés donc je ne saurais jamais s'il y a eu autant de montrage de seins qu'en Angleterre.

En espérant que les écrans soit réparés pour Maiden, car même si c'est le même show que la semaine derniere et si je peux pas voir Dickinson courir partout pendant la partie promo, ça risque d'être long,  à moins d'aller voir Gojira qui passe sur une autre scène au même moment. J'aimerais bien savoir ce que prend Dickinson, il n'arrête pas de courir pendant 2h.

C'est confirmé, c'est le même show que la semaine dernière, la différence c'est que Dickinson demandait Screaming for me Wacken au lieu de sonisphere. Le fait de savoir les chansons permet de mieux les écouter et ce que je disais de la partie promo se confirme, il n'y a pas beaucoup de chansons qui se détache du lot et qui ont des possibilité de devenir des énormes hits comme ils ont pu faire dans le temps à part peu être with my brothers ou le nouveau morceau final frontier.

Je voulais aller voir la fin de Gojira mais je suis vraiment claqué donc je vais me rentrer au camping tranquillement.

Posté par fef_r à 09:44 - Chroniques CD, Film, DVD, Concert - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :